Déposer un recours contre une décision de l'administration

Passer la navigation de l'article pour arriver après Passer la navigation de l'article pour arriver avant
Passer le partage de l'article pour arriver après
Passer le partage de l'article pour arriver avant

Si vous souhaitez contester une décision prise par une administration (Etat, mairie ou autres collectivités territoriales, préfecture, établissement public, etc.), vous pouvez saisir la justice administrative. Dans la plupart des cas, vous vous adresserez d’abord au tribunal administratif.

Avant de saisir le juge

Avant de saisir le juge administratif, vous devez tout d’abord vous assurer que le litige concerne son champ de compétence. En cas d’erreur de saisine, le juge administratif peut se dessaisir au profit d’une juridiction judiciaire, mais n’en a pas l’obligation.

Compétence du juge administratif Compétence du juge judiciaire

-    Recours contre une décision prise par une autorité administrative (État, collectivité territoriale, établissement public);

-    Recours indemnitaire pour réparer un dommage de l’administration, d’un ouvrage public ou de travaux publics ;

-    Contestation du montant d’impôts directs (impôt sur le revenu ou les sociétés, taxe d’habitation, foncière ou professionnelle) et de TVA ;

-    Recours contre la régularité des élections municipales, cantonales, régionales, européennes.

-    Recours contre le fonctionnement des juridictions judiciaires ;

-    Recours en matière d’état civil, de titres de propriété, d’impôts indirects autres que la TVA (droits d’enregistrement, droits de douane) ;

-    Recours indemnitaire pour réparer un dommage causé par une opération de police judiciaire, un accident scolaire ou causé par un véhicule administratif ;

-    Recours concernant la sécurité sociale et les relations entre les usagers et les services publics industriels et commerciaux (SPIC).

Par ailleurs, vous pouvez tenter, avant de déposer votre recours, de trouver un accord à l’amiable avec l’administration grâce à la médiation.

Enfin, dans certains cas, avant de saisir le juge, vous devez avoir saisi l’administration par la voie du recours administratif préalable obligatoire (Rapo). Ce recours est adressé à l'administration pour lui permettre, si elle l'estime justifié, de prendre une nouvelle décision sans l'intervention du juge. Dans certains cas, il constitue un préalable obligatoire à la saisine du juge administratif. Il s’applique notamment dans les domaines suivants :

  • Contentieux fiscal (par exemple, assiette de l'impôt).

  • Accès aux documents administratifs.

  • Accès aux professions réglementées (exemple : Ordre des médecins).

  • Fonction publique militaire : recours devant la commission de recours des militaires.

  • Contentieux des étrangers (par exemple, refus de visas).

 

A qui s’adresser ?

En principe, le recours est déposé devant le tribunal administratif couvrant la zone géographique de l’administration dont vous contestez la décision. Par exemple, une décision du préfet de la Sarthe sera contestée devant le tribunal administratif de Nantes.

Pour connaitre la zone de compétence et les coordonnées de votre tribunal administratif, consultez la carte interactive.

Il existe quelques exceptions à ce cadre général :

Pour les recours concernant … Le tribunal compétent est celui
Un immeubleOù est situé l’immeuble
Une mesure de police administrativeOù réside l'intéressé à la date de la mesure
Une activitéOù se trouve l'activité professionnelle en litige
Un marché public ou un contrat administratifOù le marché ou contrat est exécuté
Un fonctionnaire ou agent publicOù l'intéressé est affecté à la date de la décision attaquée (exception : où se trouve l'auteur de la décision, si elle concerne plusieurs agents, comme un tableau d'avancement)
Une requête en indemnitéOù se trouve le fait générateur du dommage

Enfin, dans certains cas particuliers, le recours sera à déposer directement devant une juridiction spécialisée, une cour administrative d’appel ou le Conseil d’État. Pour en savoir plus, consultez la répartition des compétences entre tribunaux et cours.

 

Quels délais pour déposer un recours ?

Cas de figure Délai
Si vous habitez en France métropolitaine2 mois
Si vous habitez en Outre-mer et devez saisir un tribunal en métropole (ou vice-versa)3 mois
Si vous habitez à l’étranger et devez saisir un tribunal siégeant en France4 mois
Si vous contestez le résultat des élections municipales5 jours

Dans certains cas, le délai peut être différent des cas généraux ci-dessus. Référez-vous à la décision contestée qui indique les voies de recours et les délais applicables. Par ailleurs, le délai est prolongé en cas de recours gracieux ou hiérarchique et obligatoire (Rapo) auprès de l’administration.

Le délai court à partir de la publicité de la décision de l’administration, c’est-à-dire à partir du moment où elle est publiée (cas d'un acte réglementaire), affichée (permis de construire, par exemple), ou notifiée, c’est-à-dire portée à la connaissance de la personne concernée. Dans ce dernier cas, la notification doit préciser les délais et voies de recours. Si tel n’est pas le cas, ces délais ne vous sont pas opposables pendant une période indicative d'une année, modulable au cas par cas par le juge administratif.

A noter que le dépôt d’un recours ne suspend pas la décision de l’administration.

 

Comment déposer un recours ?

La plaquette « Facile à lire et à comprendre » résume de manière simple la procédure à suivre pour déposer son recours.

 

Quelles pièces fournir ?

  • Une copie de la décision de l’administration que vous attaquez ou, le cas échéant, le justificatif de l’absence de décision.

  • Un courrier d’accompagnement (votre demande adressée au juge) qui doit contenir :

    • les faits qui vous conduisent à contester la décision,

    • les arguments juridiques qui vous semblent démontrer que la décision de l’administration est illégale ou que la juridiction qui s’est prononcée précédemment a fait une mauvaise application du droit,

    • ce que vous demandez exactement au juge, par exemple l’annulation totale ou partielle de la décision de l’administration.

Le recours doit être signé et mentionner vos nom, prénom et adresse (attention : en cas de changement d’adresse, il faudra prévenir le tribunal dans les plus brefs délais). ll doit aussi être signé par d’autres requérants, si la requête est introduite au nom de plusieurs personnes, ou être accompagné d’un mandat inscrit dans l'application Télérecours, si vous introduisez la requête pour le compte d'un tiers (dans les cas où cela est autorisé).

Si vous connaissez des personnes ayant soumis une demande identique ou si votre recours est lié à d’autres, vous faciliterez le traitement de votre dossier en le signalant lors du dépôt de votre recours.

 

Comment déposer mon recours ?

Le recours peut être déposé en ligne via l’application Télérecours citoyens, 24h/24 et 7 jours sur 7.
Il peut aussi être déposé par voie postale ou directement au bureau du greffe de la juridiction.

 

Ai-je besoin d’un avocat ?

Le recours à un avocat n’est pas obligatoire pour les recours en excès de pouvoir devant le tribunal administratif et il peut être obligatoire pour les recours indemnitaires contre l'Etat.

Vous pouvez choisir l’avocat de votre choix pour défendre votre recours. Celui-ci devra passer par l’application Télérecours (et non Télérecours citoyens) pour déposer le recours en ligne.

Si vos revenus sont faibles, vous pouvez demander à bénéficier de l’aide juridictionnelle qui permet la prise en charge par l’État de tout ou partie de vos frais d’avocat. La demande peut se faire avant le dépôt du recours auprès du bureau d’aide juridictionnelle ou directement dans le recours que vous déposez en joignant le formulaire CERFA à votre requête. Vous pouvez consulter la page sur l’aide juridictionnelle pour plus d’informations.